Skip to main content
Lex Paulson - Décrypter les mécanismes des Fake News pour mieux décider
Pass Collaboration Éducation

3 questions à Lex Paulson

Lex Paulson, PhD, maître de conférences en rhétorique et pensée politique à Sciences Po Paris, s'intéresse à comment nous pouvons agir dans un contexte d'incertitude et de désinformation. Formateur du Pass à thecamp, il nous répond !

 

Votre atelier s’intitule « Décrypter les mécanismes des fake news pour mieux décider ». Qu’enseignez-vous précisément ?

Cet atelier fournit aux participants des outils d’analyse pour mieux identifier les différents types d’informations fausses ou biaisées (les « fake news ») auxquelles nous sommes confrontés au quotidien. L’objectif est de leur permettre de s’interroger sur leur propre stratégie de communication, pour ensuite s’adresser efficacement à leurs cibles sans tomber dans les nombreux pièges d’un environnement numérique envahi par la désinformation. Pour y parvenir, on explore des principes clés des sciences comportementales et cognitives à l’aide de nombreux cas concrets, des jeux et des simulations. Cet atelier s’adresse ainsi plus particulièrement aux communicants, ses participants sont des acteurs de l’écosystème de l’information.

 

Selon vous, quel est intérêt de participer au Pass ?

Les professionnels, les communicants, les chefs d’entreprise n’ont souvent que très peu de temps pour s’informer et réfléchir en profondeur sur ce qui se passe autour d’eux, dans la société, dans tous les secteurs d’activité et dans le monde en général. Tout l’intérêt du Pass est de leur offrir un espace d’échange physique et mental de réflexion et d’inspiration. Ici, on s’enrichit d’innovations et de cas pratiques dans de multiples domaines.

 

Pourquoi ici à thecamp plutôt qu’ailleurs ?

Notre manière de penser est directement liée à nos interactions avec notre environnement, les autres personnes et même les objets physiques. Tous ces éléments ont un grand impact sur la qualité de nos réflexions. thecamp offre aux gens cette opportunité de penser autrement en s’appuyant sur ce lieu, sur ces outils et sur l’échange.