Skip to main content
thecamp Sylvia Andriantsimahavandy Hive
Résidence collaborative – Hive

Bienvenue, Hive #03!

Un tout nouveau groupe de talents internationaux débarque sur le campus. Sylvia Andriantsimahavandy, co-responsable de “Hive”, la résidence créative et collaborative de thecamp, nous parle des nouveautés du programme après déjà deux belles saisons.

- Quoi de neuf pour Hive #03 ?

Avec Hive #03, on continue notre expérience incroyable de la création collaborative que nous avons démarrée il y a 18 mois et qui a déjà donné lieu à plus d’une dizaine de projets inspirants. On va encore plus en profondeur dans les défis que nous nous sommes fixés : créer des projets les plus radicaux possibles tout en imposant la contrainte de la collaboration, proposer un espace de travail de pair-à-pair entre de jeunes créatifs du monde entier et le monde de l’entreprise, et enfin, s’enrichir de la diversité.

En bref, on accueille de nouvelles nationalités qu’on veut fédérer autour de nouveaux défis et à travers quelques nouveautés en termes de méthodologie. 

 

- Comment avez-vous choisi ces nouveaux Hivers ?

Comme les précédentes saisons, Hive #03 est toujours aussi riche de profils pluridisciplinaires : choréographe, expert en machine-learning, ingénieur, directeur de création, photographe, film-maker, codeur, maker, artiste sonore, architecte, designer de services, UX designer, illustrateur, artiste numérique…

Au-delà de l’aspect strictement créatif, depuis le début, notre ambition est de former des “ruches” qui soient les plus représentatives de la jeunesse du monde. C’est facile de se dire internationaux et de rester dans une vision américano/européano-centrée, alors que 80% des jeunes de moins de 40 ans sont basés sur d’autres continents et vivent d’autres réalités. Peut-on continuer à penser le monde de demain sans eux ? Évidemment non. C’est pourquoi nous avons fait un réel effort d’identification de nos talents dans certaines régions comme l’Afrique et l’Asie.

Hive #03 réunit 15 nationalités issues des cinq continents. Nous avons 11 “nouveaux” pays représentés : Taïwan, Corée du Sud, Éthiopie, Rwanda, Kénya, Inde, Ukraine, Syrie, Niger, Pologne, Grèce. Autant vous dire que la cuisine va être riche en saveurs ! 

Notre niveau d’exigence est toujours aussi élevé puisque le premier critère reste bien sûr le talent — nous regardons les portfolios et les GitHubs (un genre de réseau social où les développeurs partagent leur travail en open source) des candidats avant même de regarder leur nationalité, leur diplôme et leur sexe.

Puis, la chose importante après les compétences dures, ce sont les compétences relationnelles : le niveau d’engagement, de responsabilité, d’humanité, l’envie de partager… passent bien avant le diplôme. Ensuite, nous cherchons un équilibre juste entre les disciplines et nous sommes vigilants sur la parité. Pas sûre que l’alchimie soit une science plus compliquée que notre sélection ;-).

 

- Qu’est-ce qui change dans le programme lui-même ? On dirait qu’il y a de nouveaux défis à relever cette année…

Pour cette Hive, nous avons décidé de nous concentrer sur trois sujets majeurs : l’éducation, la ville inclusive, le futur de l’alimentation. Ces trois sujets font évidemment partie des Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU, mais ce sont aussi des problématiques qui sont déjà au travail à thecamp, et qui trouvent un écho concret sur notre territoire métropolitain d’Aix-Marseille.

C’est la raison pour laquelle nous avons conçu les premières semaines d’exploration en mixant à la fois des rencontres avec des porteurs de projets de la métropole sur des problématiques très concrètes du territoire, et des apports de personnalités internationales inspirantes : trois femmes vont donner des conférences ouvertes les trois lundis à venir, auxquelles vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! À la fin de Hive #03, nous devrions donc aboutir à 5 projets aussi imprévisibles que radicaux et collaboratifs sur ces thématiques.

Nous avons aussi lancé un programme dans le programme — Creative Impact — qui va permettre aux Hivers et aux partenaires fondateurs de thecamp, de travailler ensemble, et de pair-à-pair,  à la recherche de solutions créatives sur des sujets d’impact comme la réduction du plastique ou encore l’habitat du futur.

 

- Qui sont les experts qui guident nos Hivers ?

Nous avons constitué pour cette nouvelle édition un pool d’experts issus du monde entier qui va interargir de façon très agile en fonction des besoins des projets. D’ailleurs si vous voulez en faire partie, il est encore temps de vous manifester ! Tous nos experts le disent : apporter son expérience à Hive, c’est aussi s’enrichir au contact de ces jeunes professionnels d’un très haut niveau, très engagés et curieux !

 

- Comment est-ce qu’il vont tous travailler ensemble ?

L’originalité du programme est son objectif de créer des projets radicaux dans une contrainte collaborative.

Pour cela, nous avons conçu une méthodologie organisée en plusieurs “sprints”, de l’idéation au prototypage et test, dont le fondement principal est le pair-à-pair : les résidents sont plongés dès le premier jour dans une relation de partage, entre eux, avec nous l’équipe facilitatrice, et avec l’écosystème thecamp. C’est une expérience intense, parfois inconfortable, mais quand on interroge les Hivers à la fin de la résidence, ce qu’il en reste, c’est aussi la richesse de l’aventure humaine et un niveau très élevé de collaborations professionnelles dans le partage, la bienveillance et la confrontation des idées. C’est la force de thecamp en tant que lieu immersif de pouvoir créer de telles conditions. 

 

- Qu’est-ce que vous avez prévu pour nous cette année ? Est-ce qu’on peut rencontrer les Hivers ? Rester en contact ?

Il y a une foule de possibilités pour nous rencontrer et échanger !

On a déjà un rendez-vous hebdomadaire, le lundi soir, avec un cycle de trois conférences en anglais sur les trois thématiques de travail dont je parlais tout à l’heure — l’éducation, la ville inclusive, le futur de l’alimentation. Vous pouvez donc nous retrouver autour de ces sujets les 25 mars, 1er et 8 avril, avec Alice Cabaret, Carolyn Steel, et Dr. Alison Clark-Wilson.

Ensuite, le 24 avril prochain à thecamp, nous vous invitons à rejoindre notre communauté de “fellows”, qui viendront challenger les idées des Hivers avant qu’ils se décident vraiment sur les cinq grands projets qu’ils mèneront tout au long de Hive #03. Cette étape est cruciale puisqu’elle va déterminer des choix très concrets pour la suite !

Une fois ces projets finalisés, vous pourrez les découvrir les 19 et 20 septembre prochains à thecamp. Un rendez-vous à ne pas manquer puisqu’il propose de partager les résultats de plusieurs mois de travail collectif !

Sinon, les Hivers vont participer à plusieurs soirées à thecamp dans le cadre de notre programmation culturelle qui démarre en avril — mais c’est un secret :) !

Et bien sûr, en fil rouge, la Hive est ouverte à tous ceux qui veulent contribuer, partager, échanger… tout au long de l’aventure. Contactez-nous !