Skip to main content
thecamp OCDE Nuit des Idées
Future of Work Collaboration

"Le travail fait-il toujours rêver ?”

A l'occasion de la Nuit des idées à Paris, thecamp a organisé un atelier collaboratif avec son partenaire l'OCDE, pour explorer ensemble un futur du travail souhaitable.

Chaque année, à l’initiative de l’Institut français, tous les lieux de culture sont invités à ouvrir leurs portes pour célébrer la circulation des idées entre les pays, les cultures, les disciplines et les générations. Conférences, débats, ateliers, tables rondes… Avec des événements dans plus de 70 pays (dont la Tunisie, où thecamp a présenté la résidence Hive), la Nuit des idées est une invitation à découvrir l’actualité des savoirs, à écouter celles et ceux qui font avancer les idées dans tous les domaines, à échanger sur les grands enjeux de notre temps.

Sur un de ces grands enjeux, thecamp est plus que jamais investi : le futur du travail. À travers son “exploration” Future(s) of Work, thecamp s’est donné pour mission d’accompagner les entreprises et organisations qui souhaitent incarner un futur du travail souhaitable en les aidant à imaginer et à développer des solutions positives et ambitieuses.

Dans le cadre de cette exploration, thecamp s’est associé à son partenaire l’OCDE pour réfléchir ensemble au thème « Le travail fait-il toujours rêver ? ». L’objectif : montrer le potentiel de la rencontre entre le monde de la recherche, de l’école et de l’entreprise, au détour d’un format créatif et collectif qui s’est tenu à Paris le 31 janvier dernier. Chercheurs de l’OCDE, partenaires de thecamp, mais aussi lycéens de Clichy-sous-Bois, ont ainsi pu livrer leur vision du travail, faite de rêves et d’angoisses valant la peine d’être partagés.

Une conférence a d’abord permis à la journaliste Mélanie Taravant, à Monika Queisser de l’OCDE, et à Catherine Gall, directrice générale de thecamp, de mettre l’accent sur l’égalité des chances et les moyens de permettre à chacun d’avoir un travail capable de « faire rêver ».

Ensuite, les 130 participants se sont tous réunis lors d’un atelier créatif sur le thème « Comment réenchanter le travail ? ». Chaque participant s’est vu remettre un cube sur lequel il ou elle a inscrit son nom, sa profession, et sa passion. Pendant quelques minutes, chacun s’est promené librement dans la pièce, se présentant à des inconnus en utilisant son cube. Puis, l'intervenant a mobilisé le modèle Herrmann­ afin d'illustrer et d'analyser les leviers qui nous stimulent et sont souvent déterminants dans notre rapport au travail : notre mode de pensée est-il plutôt analytique, séquentiel, interpersonnel, imaginatif ?

Sur ces bases, se sont créés des groupes aux profils, générations et modes de pensée les plus hybrides possible, pour imaginer ensemble un monde du travail réenchanté, accessible au plus grand nombre.

Petit retour en images ici !

 

Crédit photo : ©OECD et ©VictorTonelli