Skip to main content
Atelier post-it tableau blanc
Pass Design Fiction Éducation

Le Pass, ou comment déclencher le changement

Des formations uniques dans un lieu unique, telle est la spécificité du Pass.

Cet automne, le programme célèbre sa première année avec le lancement dès le mois de novembre de sa version anglophone, destinée au public international. Porté par une demande croissante et une méthodologie novatrice qui a fait ses preuves, le Pass entend également développer dès 2019 son programme en français, avec davantage d’interaction et d’immersion au sein de thecamp.

L’offre de formation de thecamp est constituée d’une multitude d’ateliers portant sur des thématiques liées aux plus importants enjeux de transformation de notre société et du monde : le futur du travail, l’intelligence collective, l’intelligence artificielle, les biotechnologies, l’idéation, l’entrepreneuriat social, l’économie circulaire… Le programme est conçu pour contribuer à outiller ses participants pour faire face aux réalités nouvelles et à leurs défis, et ce sur tous les plans – intellectuel, émotionnel et pratique. Le but est de leur permettre de devenir des acteurs du changement en générant un impact positif sur la société et l’environnement.

Bien plus qu’un déroulé de conférences, chaque journée de formation est une succession d’étapes faites d’échanges, de jeux, de tests, d’apprentissage collectif, de questionnements et d’exercices inattendus. Pour animer chacun des 23 ateliers proposés, le Pass fait appel à des coachs créatifs et à des méthodologies innovantes conçues suivant une approche collaborative et participative.

Pourquoi prendre part au Pass ?

Le monde change, les enjeux de sa transformation sont urgents et nombreux, ils concernent l’environnement, l’économie, la société, la technologie, ils ont un impact fort sur chacun d’entre nous et sur les entreprises…

« Les professionnels qui ont conçu le programme Pass se sont basés sur la philosophie même de thecamp, selon laquelle il est temps pour nous de bousculer nos certitudes et de devenir plus attentifs à tout ce qui nous entoure, si notre désir est vraiment de comprendre les transformations que nous traversons et d’agir en fonction », explique Julie Thinès, directrice du programme.

Mais que veut dire agir dans un tel contexte ? Dans les faits, l’esprit thecamp se traduit par un modèle organisationnel par cercles et peu hiérarchisé, par une approche faite d’expérimentations, par la valorisation de la créativité et de l’optimisme, en bref par la volonté de prototyper un monde meilleur. thecamp c’est aussi des bâtiments écoresponsables, une alimentation respectueuse de l’environnement, la suppression du plastique, le recours aux matériaux recyclés, la permaculture, le partage, les rencontres et des activités en pleine nature.

Une méthodologie unique dans un lieu hors du commun

L’application des méthodes innovantes de cette formation n’a pas lieu dans un auditorium parisien. Les ateliers du Pass se déroulent dans un contexte sans équivalent en France : thecamp.

C’est au milieu de 10 000 m² de bâtiments futuristes placés dans un site naturel provençal préservé que circulent créatifs de nouvelle génération (designers, artistes numériques, plasticiens, codeurs, etc.), entrepreneurs, chercheurs, experts internationaux, patrons de PME, dirigeants de grand groupe, professionnels du privé et du public, cadres en formation, jeunes, enfants… Ils s’activent, déambulent, échangent et prennent part à une panoplie d’activités proposées par les programmes en cours à thecamp (incubation, accélération, lab d’expérimentation, résidence collaborative, conférences, concerts, etc.). De passage ou parfois résidant sur place, ils découvrent et expérimentent de nouvelles manières de travailler, de réfléchir, d’évoluer, de manger et ils tissent de nouveaux liens.

« La valeur ajoutée du Pass est la philosophie thecamp ! », déclare Eva Parlongue, program manager. Les participants s’imprègnent de cette méthode d’exploration collective en découvrant le lieu, son approche et les autres « campers » (jeunes créatifs, « start-upers », experts de passage…). De même, leurs formateurs sont adeptes des méthodes non conventionnelles : « Nos formateurs sont jeunes, ils ne disposent pas de schémas préconçus, ils testent, ils expérimentent, ils valorisent l’interaction et la cocréation », explique Julie Thinès. C’est ainsi que le faire est autant valorisé que le penser : « Ensemble, les participants explorent l’extérieur, ils fabriquent des objets, ils réalisent des choses… autant d’astuces leur permettant de mieux comprendre les connaissances que l’on souhaite leur transmettre », complète Eva Parlongue.

Coup de projecteur sur trois outils innovants

Utopies possibles – Le familistère de Guise, une communauté coopérative ouvrière créée au XIXe siècle dans le nord de la France ; Auroville, ville indienne expérimentale d’inspiration universelle et pacifiste ; les personnes sans-abri et le programme Housing First aux États-Unis… cela vous parle-t-il ? Ce sont des exemples de ce que l’on nomme les « utopies réalistes », des expériences créatives qui apportent des solutions concrètes aux grands défis de l’humanité. Le Pass fait appel à ces utopies devenues réalités pour inciter ses participants à s’en inspirer et à s’y projeter par le jeu, afin de les aider à dépasser leurs limites cognitives et à trouver de nouvelles solutions.

Design fiction – Un plongeon dans les œuvres de science-fiction qui nourrissent notre imaginaire pour amener les participants à regarder autrement leurs modèles et s’en inspirer pour créer de nouveaux processus, services et produits.

Jeu de plateau – Les participants jouent sur un grand plateau physique comportant plusieurs étapes. Ils changent de peau pour prendre le rôle d’un entrepreneur qui doit réviser son business model afin d’y intégrer les principes de l’économie circulaire (recyclage, valorisation des déchets, réparation, réutilisation, écoconception…).

International Pass : inscriptions ouvertes

Le premier atelier de l’International Pass ouvre ses portes le 29 novembre pour une immersion de deux journées complètes dédiées au leadership avec « Becoming a Different Leader ». Cette thématique répond à une forte demande du public international travaillant pour le compte de grands groupes présents dans la région, tels qu’Airbus, Air France et Accor. Elle est complétée par d’autres ateliers intégralement anglophones programmés dans les semaines à venir et portant sur le concept de « tech for good », les principes d’entrepreneuriat créatif et l’avenir du travail.

L’International Pass fait appel à des experts originaires des cinq continents pour enrichir son programme grâce à leur vision multiculturelle. Ils sont allemands, américains, anglais, brésiliens, suisses, et bientôt coréens et indiens. L’approche reste la même : inciter les participants à s’interroger sur le futur qui se dessine et à agir sur lui positivement.

Les prochains rendez-vous du Pass

Chaque atelier du Pass est proposé de manière indépendante et récurrente pour une plus grande souplesse d’agenda. Ils s’insèrent dans quatre thèmes : les grands changements du monde, disruptions et continuités ; leadership et nouvelles organisations ; postures et outils de créativité ; esprit entrepreneurial pour un impact positif.

Le participant peut choisir soit un parcours thématique, en sélectionnant un ou plusieurs ateliers autour d’un même centre dintérêt pour approfondir un sujet et multiplier les méthodes, soit un parcours libre permettant d’explorer des thèmes différents.

Cette année encore, chaque atelier francophone se déroule sur une journée, de 8h45 à 18h. Pour l’International Pass, les formations ont lieu sur deux jours. L’hébergement peut se faire sur place, à thecamp.

Pour tout renseignement pratique et pour consulter le programme complet de chaque atelier, c’est ici.